Accueil > Souvenirs de nos années passées > Année 2011-2012 > Les classes de cycle 2 > Le coin poésie des ce1a

Le coin poésie des ce1a

 

Je voulais dans mon cartable

 

 

Je voulais dans mon cartable

Emporter mes châteaux de sable,

mon cerf-volant, mes coquillages,

Et le portique de la plage.

 

Maman m’a dit :

Ce n’est pas permis,

Et puis tout ça,

Ca ne rentre pas !

 

Alors j’ai pris mon beau stylo,

Pour le gouter, quelques gâteaux,

Et que des choses raisonnables.

Plus trois grains de sables !

 

 Pierre Ruaud



Le bel automne est revenu

 

 A pas menus, menus,

Le bel automne est revenu,

Dans le brouillard, sans qu’on s’en doute.

 

Il est venu par la grand’route

Habillé d’or et de carmin.

 

Et tout le long de son chemin,

Le vent bondit, les pommes roulent,

Il pleut des noix, les feuilles croulent.

 

Ne l’avez-vous pas reconnu ?

Le bel automne est revenu.

 

Raymond Lichet



Naufrage

 

Depuis douze jours déjà

j’ai hissé mon dernier drap

tout au sommet du grand mât.

Je n’ai plus qu’un almanach,

un coutelas de rajah,

quelques grains de tapioca

qui ont échappé aux rats,

trois carrés de chocolat

et deux paquets de tabac.

Ah ! qui donc me sauvera ?

 

Michel Beau


Ours attend

 

 Pendant que l’hiver grelotte

L’ours attend

Le beau temps

Tranquille au fond de sa grotte.

 

 Comme il est bien là dedans

En pelote

Dans sa grotte

Pendant qu’on claque des dents !

 

Pendant que l’hiver grelotte

L’ours attend le printemps

Endormi dans une grotte.

 Michel Astre


 L’arbre

 Perdu au milieu de la ville,

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?

 

Les parkings c’est pour stationner,

Les camions pour embouteiller,

Les motos pour pétarader

Les vélos pour se faufiler.

 

L’arbre tout seul, à quoi sert-il ?

 

Les télés, c’est pour regarder,

Les transistors pour écouter,

Les murs pour la publicité,

Les magasins pour acheter.

 

L’arbre tout seul à quoi sert-il ?

 

Il suffit de le demander

A l’oiseau qui chante à la cime.

 

 Bernard Clavel

Noël au pays

Noël avec deux étoiles sur le e

Deux petits points comme deux yeux,

Sur le nez gelé des grandes cheminées

Mille pierres de lune scintillent.

La robe de la nuit qui brille

Couvre de paillettes dorées

Tous les sapins étonnés.

C’est Noël dans tous le pays.

Sous le ciel du monde entier

Les enfants font des rêves de paix.

Dehors le vieil homme tire un traîneau

 - "Et pour toi, quel serait le plus beau cadeau ?"

-" Oh deux étoiles et puis un voeu

deux étoiles comme deux yeux

qui me voient et me comprennent

et me disent encore qu’ ils m’aiment."

C’est Noël et nous sommes tous réunis.

Chantal Abraham



| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Ecole Le Parc Andrésy (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Lefebvre IEN Carrières sous Poissy