Accueil > année 2014 2015 > 5.CE1b > La sortie des ce1 B à la Grande Galerie de l’Evolution

La sortie des ce1 B à la Grande Galerie de l’Evolution

Notre première visite s’est faite à l’aide d’un guide : Michaël. C’est un biologiste de formation, c’est-à-dire qu’il étudie les êtres vivants et les espèces. Il y a au moins 2 millions d’espèces d’êtres vivants. On en découvre tous les jours. Toutes les espèces ne peuvent pas vivre au même endroit. Par exemple, un dromadaire ne pourrait pas vivre au pôle nord. En observant les animaux, on peut deviner ce qu’ils mangent et où ils vivent.
Tous les animaux du musée sont des vrais à l’extérieur. Ils sont vidés. A l’intérieur, on ne met plus de paille mais du polystyrène. On dit qu’ils sont naturalisés, et non plus empaillés.
Un rhinocéros du musée a été offert à Louis XV. Les voyageurs naturalistes, avant, parcouraient le monde. Le duc d’Orléans en était un. A la fin du XIXème siècle, il partit en Inde. Lors de l’une de ses premières chasses, il fit de la chasse à tigre à dos d’éléphant. Mais la tigresse qu’il chassait bondit sur l’éléphant. Le panier s’est cassé lors de sa chute, la tigresse est tombée aussi et est partie. Le duc revint le lendemain au même endroit, la retrouva et la tua. Cette tigresse est au musée. Aujourd’hui, le tigre est une espèce protégée.
Les taxidermistes sont les personnes qui naturalisent les animaux. Pour ce faire, ils mesurent les squelettes et les organes. Deux fois par an, les animaux sont désinfectés. Parfois, on les restaure poil par poil.
L’un des deux ours polaires du musée a été tué par le duc d’Orléans. Les ours polaires résistent au froid grâce à leur fourrure et à leur graisse. L’une des curiosités de l’ours blanc est que la peau qu’il a sous la fourrure blanche est noire. Sa fourrure blanche lui permet de mieux se cacher. C’est le plus puissant prédateur terrestre. Il se cache pour mieux attaquer les phoques.
SIAM est un éléphant du musée. Il n’a pas été chassé. Il est né en Inde, a vécu de façon sauvage, a été capturé, vendu à un cirque. Puis il a fait du cinéma, et a ensuite été au zoo de Vincennes. Lorsqu’il est mort, il a été donné au musée. Il pesait 6000 kg. Il est représentatif des éléphants d’Asie, qui sont différents des éléphants d’Afrique. Les éléphants d’Asie sont plus petits que ceux d’Afrique. Ils ont deux bosses sur le front, ainsi qu’une bosse sur le dos. Les éléphants d’Afrique ont un creux sur le dos. En Asie, seuls les mâles ont deux défenses. Les femelles n’en ont pas. Enfin, les éléphants d’Asie ont de petites oreilles, contrairement à ceux d’Afrique.
Maurice est un lion. Il est mort à 25 ans dans un zoo, ce qui est très vieux pour un lion. Il a vécu toute sa vie dans un zoo. C’est un carnivore. Il a des crocs, des griffes acérées rétractiles. Les lions chassent la nuit, et dorment les ¾ du temps. Les yeux du lion voient mieux la nuit.
Les mammifères sont des animaux qui portent des mamelles. Les mères ont un organe qui fabrique le lait.
La girafe est folivore, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de feuilles dans les arbres. Son long cou et ses grandes pattes lui permettent d’attraper les feuilles d’acacias. Les girafes mâles peuvent atteindre plus de 6 mètres de haut. C’est le plus haut animal du monde. Il peut peser 1800 Kg maximum. Les girafes sont rarement attaquées par les prédateurs.
Nous avons vu également un rhinocéros, une antilope, un gnou, un phacochère, une hyène, un oryctérope, un pangolin, un marabout, un guépard.
Les animaux de la forêt tropicale sont plus petits que ceux de la savane africaine. Nous avons vu un jaguar, un pécari (cousin du phacochère), un daguet (cousin de la biche) et un tamanoir.

L’après-midi, nous sommes allés dans un petit théâtre où le merveilleux voyage de Théodore Floki nous a été conté par deux personnes.
Théodore Floki s’ennuyait à l’école. Il s’intéressait à l’étude de la nature. Il voulait voyager. Il fit un voyage qui dura très longtemps. Il ramena des spécimens. Son objectif était de découvrir l’Amérique du Sud en bateau. Là-bas, l’air est humide et chaud. On y trouve des perroquets, des singes.
Il a rapporté un coq de roche. Le mâle a les plumes orange et marron foncé. La femelle est grise et marron. Le mâle s’installe sur les rochers sous les cascades. L’accouplement a lieu puis le nid est sur les rochers.
Le motte motte est un oiseau qui se balance de branche en branche.
Le Toucanais a des plumes vertes. Son bec énorme lui permet de casser des noix et des fruits en un instant.
Théodore Floki notait toutes ses observations dans un carnet de voyage.
L’oiseau mouche est léger, rapide et gracieux. Il est toujours en l’air, volant de fleur en fleur.
Théodore Kloki resta de longs mois en Amazonie. Puis il partit en Afrique. Il navigua pendant 40 jours pour y arriver. Tout à coup, il vit des baleines dans l’océan. Puis il débarqua en Afrique. Il y vit des gorilles d’Afrique, des serpents, des panthères, des buffles, des rhinocéros et beaucoup d’oiseaux.
Le Rollier est un oiseau migrateur. A la fin de l’été, il quitte l’Europe et part en Afrique. Pendant son voyage, ses plumes bleues le camouflent. En hiver, il se pose sur des troncs d’arbres. Il est masqué par ses plumes marron.
L’étourneau est plus petit que le nôtre. Il a des reflets métalliques. Il peut manger des insectes.
Le swimanga ressemble à l’oiseau mouche.
Il a voulu découvrir le désert africain. Les températures peuvent atteindre jusqu’à 50 degrés le jour et sont très froides la nuit. Il y a d’immenses plaines. Dans le ciel, il n’y a pas un oiseau et au sol pas une bête.
Il a vu des dromadaires, des scorpions, des oryx, un serpent fouette, des hyènes, des gerbilles.
La gerbille est un petit rongeur à la queue très longue. Ses poils sont de la même couleur que le sable du désert. Il mange des graines qu’il stocke sous le sable. Il se déplace la nuit. C’est le mammifère le plus rapide que Théodore Floki ait observé et aussi le dernier qu’il ait ramené de ses voyages.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Ecole Le Parc Andrésy (académie de Versailles)
Directeur de publication : Mme Lefebvre IEN Carrières sous Poissy